L'Ostéopathie


L’ostéopathie est une pratique reconnue depuis le 4 mars 2002 (Journal Officiel du 5 mars 2002, loi n°2002-2003). Les décrets d’application, parus le 25 mars 2007, définissent la profession, les actes autorisés et la formation nécessaire à l’obtention du diplôme en ostéopathie.


L'ostéopathie est une thérapie déconventionnée, néanmoins de nombreuses mutuelles prennent en charge tout ou partie des honoraires.

Prendre un RDV en ligne

Honoraires

65

  • Une note d'honoraires est systématiquement délivrée
  • Moyens de paiement : Chèque - Espèces

Déroulement d'une séance

Anamnèse ou Interrogatoire1

Anamnèse ou Interrogatoire

Elle vise à connaitre votre motif de consultation, votre cadre de vie et vos antécédents & permet de connaître les incidents qui ont jalonnés votre vie.
Bilan & Tests2

Bilan & Tests

Cette étape en lien avec l’anamnèse permet d’investiguer et de tester les zones qui apparaissent comme incriminées (dysfonctionnelles, hypomobiles).
Traitement3

Traitement

Il sera mis en œuvre sur les zones dysfonctionnelles trouvées au cours des tests. Le thérapeute possède une caisse à outils (structurel, viscéral, crânio-sacré) qu’il mettra en œuvre en fonction des besoins du patient et des indications.
Conseils d’hygiène de vie4

Conseils d’hygiène de vie

Ils vous sont prodigués en fin de séance si cela est nécessaire (activité physique, hygiène alimentaire, hydratation, sommeil…)

L’ostéopathie est un art thérapeutique visant à considérer le patient comme un tout.

Pour l’ostéopathe, le symptôme décrit par le patient n’est que le résultat d’une suite d’évènements (traumatismes physiques et psychiques, chirurgie, maladies…) qui ont conduit à l’apparition de celui-ci.

Le praticien, grâce à son anamnèse et son bilan, va remonter jusqu'à l’origine du problème. Il utilise pour cela l’ensemble de ses sens et surtout un outil formidable qu’est la main.
Formidable car d’une grande finesse pour permettre aux tissus d’exprimer le désordre qui les anime.

Le père fondateur de l’ostéopathie A . T. Still disait que « seuls les tissus savent ». La main entraînée de l’ostéopathe leurs laisse cette possibilité d’expression.

Bienfaits de l'Ostéopathie (thérapie manuelle)

L’ostéopathie s’adresse à tout un chacun, petits ou grands

Les motifs de consultation sont variés : du bilan aux douleurs rachidiennes en passant par les reflux du nourrisson, les migraines, la constipation, les séquelles d’entorse de la cheville, les douleurs d’origine gynécologique (règles douloureuses, douleurs au rapports…)…

L’ostéopathie s’envisage en complémentarité de la médecine et après avoir éliminé une possible origine organique.

Prenons un exemple : vous venez consulter pour une douleur du bas du dos (lombaires) qui vous semble d’origine mécanique. Il s’agit d’une douleur sourde profonde apparue à la suite d’une infection urinaire. Il se peut que la petite bactérie présente dans votre vessie ait migré vers votre rein et que la douleur lombaire que vous décrivez ne soit que l’évocation d’une douleur rénale.

Domaine de compétence

Il existe un lien anatomique entre crâne et sacrum que l’on appelle la dure-mère

La dure-mère est une membrane inextensible qui permet la transmission de mouvements depuis le crâne vers le sacrum et inversement.

Ce mouvement permet la circulation d’un liquide qui nous est cher : le liquide céphalo-rachidien (LCR).

Ce mouvement et cette fluctuation liquidienne sont le reflet de notre état de santé.

Il nous apparaît donc primordial de restaurer un mouvement crânio-sacré de qualité.

Pour cela nous disposons de nombreux outils techniques :

Structurelles
Vous les connaissez souvent très bien et elles se traduisent en consultation par « je suis coincé , pourriez-vous me faire craquer ou bien « je déteste que l’on me fasse craquer ».
La première contre-indication à une technique de manipulation est le refus du patient.
Ces techniques sont pratiquées quand aucune contre-indication n’a été établie au cours de l’anamnèse et du bilan.
Ces techniques doivent être indolores, appliquées avec douceur dans de petites amplitudes et avec une grande vitesse (technique HVBA).
Viscérales
Leur but est de restituer de la mobilité à un organe afin que celui-ci retrouve une fonction correcte.
Crânio-sacrées
Elles ont pour objectif de remettre en circulation les grandes autoroutes de notre organisme.

Chacune de ces techniques (structurelles, viscérales et crâniennes) agit sur notre système nerveux autonome ainsi que sur notre système circulatoire. Elles vont permettre un meilleur traitement des informations, une meilleure adaptation aux contraintes, de meilleurs échanges cellulaires et métaboliques.

Ces techniques, mises en place avec pertinence par le praticien, vont permettre au patient d’utiliser avec une plus grande efficience sa pharmacie interne.

Le praticien sert de point d’appui au corps qui fera lui-même le travail. C’est pourquoi après une séance d’ostéopathie vous pouvez ressentir de la fatigue, des courbatures et parfois quelques douleurs à des endroits où vous n’aviez pas forcément mal. Ces sensations ne sont que transitoires